Arrosage et eau pour les Orchidées

Si vous n'avez que quelques orchidées et toutes du même genre ou espèce vous pouvez directement appliquer l’engrais recommandé dans la section engrais.

Si vous avez des plantes de genres différents ou dans des milieux de culture différents, vous aurez besoin de contrôler la conductivité et le pH de votre solution d’arrosage.

La conductivité de l'eau

Niveau 2

Le problème s’est clarifié depuis quelques années. Pour les orchidées épiphytes, c’est eau de pluie ou eau osmosée seulement. En plus c’est devenu tellement pratique et peu cher.

Pourquoi c’est important ?

Dans les deux cas, contrairement à l’eau de ville (très souvent vers 550 µS), c’est une eau ayant très peu de sels dissous. Les µS sont l’unité de mesure des sels (engrais) dissous dans votre solution d’arrosage.

Comme les orchidées ne supportent pas une salinité élevée sauf cas exceptionnel, maximum 700 µS et moitié de cela pour les plantes à feuillage fin.

Dans un cas eau de ville vous ne pouvez administrer que (700 - 550) µS, soit 150 µS d’engrais dissous. Avec une eau osmosée à 30 µS vous pouvez donner (700 - 30) µS d’engrais, soit 670 µS. Soit quatre fois plus en quantité, sans nuire à l’orchidée.

Niveau  3

La conductivité d’une solution d’engrais mesure très précisément la quantité de sels dissous dans cette solution.

Attention : dans les engrais ayant des composants qui ne sont pas tous des sels, ces composant ne seront pas mesurés même si ils servent d’engrais. Seuls les sels le seront

Exemple : le 28-14-14 à 80 % de son azote sous forme d’urée qui ne sera pas mesurée (sous forme d’urée soit 50 % de l’engrais qui ne sera pas mesuré). 300 µS de cette solution correspondent à une solution de 650 µS d’un engrais totalement salin.

En général, les engrais sont totalement composés de sels. On mesure la salinité avec un conductimètre que l’on trouve actuellement facilement sur le marché. Après en avoir essayé plusieurs et eu des soucis, j’utilise maintenant depuis trois ans un moyen de gamme qui est étanche.

Un peu plus cher mais fiable, à peu près 70 €.

Hydrofarm HMDCOM100 impermable EC-TDS

De plus, les machines bas de gamme, moins chères sont calibrés avec des extrapolations et ont une importante dérive dans certaines mesures.

Calibrage et solution

Il faut acheter les liquides de solution de calibrage qui reviennent assez cher. Une astuce consiste après avoir calibré la première fois le conductimètre, selon le mode d’emploi, de mesurer la conductivité de l’eau de ville qui est stable. Avant chaque utilisation, testez un peu d’eau de ville ; si cela n’a pas bougé c’est bon, pas la peine d’utiliser du liquide de calibrage.

Le pH de l'eau

Niveau 2

Le pH mesure l’acidité ou la nature basique de la solution. Il varie de 1 a 14 (nombre sans unité) du très acide au très alcalin. Le niveau intéressant pour votre arrosage est entre 5,5 et 6 classiquement 5,8.

Souvent il faut abaisser le pH qui est entre 6 et 7. Vous pouvez acidifier avec de l’acide citrique, du jus de citron ou du vinaigre sans ajout.

Cette valeur de 5,8 est la valeur moyenne pour l’absorption des différents sels minéraux composant l’engrais.

Le pH se mesure avec un pH-mètre. La aussi j’en ai essayé plusieurs et voici un moyen de gamme stable et pas trop cher.

Marque maison de Culture Indoor stable 49 €

N’oubliez pas le liquide de calibrage et un de nettoyant pour la sonde. L’ensemble des deux appareils va vous couter 120 €. Des petits flacons de testeurs vous seront fournis avec les deux testeurs.

N’achetez pas d’appareils ayant les deux fonctions car si une des fonctions tombe en panne vous serez obligés d'en racheter un, celui qui est tombé en panne et au total vous serez perdant.